2018-10-30

Que sont les cycles de marché?

Vous connaissez sans doute l’adage voulant qu’il y ait deux certitudes dans la vie : la mort et les impôts. Les investisseurs aguerris voudront sûrement ajouter un troisième élément à l’énoncé, soit la certitude que les marchés changeront. Tout comme les saisons, les marchés passent par des phases de croissance, de ralentissement et d’accélération. Malheureusement, le moment et la durée de ces cycles sont imprévisibles. Pendant l’été 2018, les marchés boursiers ont établi un recordOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre de durée en matière de « marché haussier », c’est-à-dire une période marquée par une hausse prolongée des cours. C’est un exemple parfait des cycles de marché.

Les fluctuations boursières peuvent être dérangeantes quand il s’agit de votre argent. Mais si vous comprenez pourquoi les marchés grimpent et glissent ainsi, il vous sera plus facile de vous concentrer sur le long terme. Même s’il est vrai que les marchés boursiers fluctuent à la hausse et à la baisse pendant des périodes données, l’histoire démontre que la croissance est inexorable au fil du temps. 

Pourquoi les marchés évoluent-ils par cycles?

L’argument de base quant à la montée des marchés est le suivant : comme la population du globe ne cesse de croître et que la technologie s’améliore, les travailleurs et les entreprises deviennent plus efficients et peuvent produire davantage. Plus la valeur des biens et services que nous produisons augmente, plus la valeur des entreprises constituant les économies mondiales augmente aussi. Et c’est exactement ce que sont les cours des actions – un reflet de la valeur sous-jacente des sociétés en cause.

En 2016, le gourou de la finance américain Warren Buffett a écrit dans son allocution annuelle aux investisseurs : « Les citoyens américains ne sont pas intrinsèquement plus intelligents aujourd’hui, et ils ne travaillent pas plus fort que ne le faisaient les Américains en 1930. Par contre, ils travaillent beaucoup plus efficacement, et ils produisent donc beaucoup plus. Cette tendance toute-puissante va certainement se poursuivre. »

Bien que la tendance à long terme soit indubitablement à la hausse des cours, cela n’exclut pas quelques fléchissements en cours de route. Une myriade de facteurs peuvent faire chuter les cours – peut-être que l’économie chancelle, ou qu’il y a une pénurie mondiale d’un produit de base essentiel comme le pétrole. Les investisseurs peuvent aussi se méprendre sur la valeur des entreprises et sur leur rentabilité future. Vous avez peut-être entendu parler de « bulle boursière ». L’expression est employée lorsque les investisseurs se ruent sur les actions et font monter les cours bien au-delà de la valeur réelle des sociétés. Lorsque la bulle éclate, les cours des actions s’effondrent.

Qu’est-ce qu’un marché haussier?

Un marché haussier est une période où les cours des actions grimpent sans discontinuer. Un exemple? La période pendant laquelle les actions ont progressé régulièrement après le printemps de 2009. Il faut noter que les cours de certaines actions et le marché ont parfois chuté de valeur pendant cette période. Il n’empêche que la tendance globale était claire : il s’agissait d’une longue ascension.

Bien des gens parlent de « marché haussier » pour décrire de manière générale des marchés vigoureux et en progression. La définition technique courante renvoie plus précisément à une période où les cours boursiers grimpent de plus de 20 % sans glissade d’un montant équivalent. (C’est donc dire que même si le marché reculait de 11 % durant cette période, ce recul ne mettrait pas fin au marché haussier, pourvu que les cours rebondissent et continuent de progresser.)

Pendant la période haussière d’un cycle de marché, il arrive que l’optimisme et la confiance des investisseurs se transforment en ce qui est parfois appelé une « exubérance irrationnelle ». Cela peut amener les gens à abandonner des stratégies à long terme soigneusement planifiées et à accepter un risque plus élevé, en achetant des actions alors que les marchés atteignent des sommets.

Les marchés boursiers en hausse coïncident souvent avec une augmentation des bénéfices des entreprises, une croissance de l’économie, des salaires plus élevés et un chômage plus faible. Mais ce n’est pas toujours le cas.

Qu’est-ce qu’un marché baissier?

Un marché baissier est le contraire d’un marché haussier. Lorsque le commun des mortels parle de marchés baissiers, il s’agit d’une chute des cours soutenue. Selon la définition technique courante, la notion de marché baissier correspond à une période où les cours chutent de 20 % ou plus sans remontée d’un montant équivalent.

Parfois, la chute des cours donne lieu à une situation de quasi-panique. Certains prennent des décisions de placement en fonction de leurs émotions, et non des faits. Les investisseurs vendent alors des titres de premier ordre à des cours bien inférieurs à leur valeur intrinsèque. En pareil cas, une société dotée d’un modèle d’entreprise solide et d’une direction éclairée peut voir le cours de son action tomber avec le marché, sans que rien n'ait changé dans l’entreprise. Les investisseurs peuvent être tentés de vendre des actions ou des parts de fonds communs de qualité supérieure plutôt que de les conserver dans une perspective de long terme.

Finalement, il ne faut pas confondre la notion de marché baissier avec celle de krach boursier. On parle de krach boursier pour décrire un effondrement des cours qui se produit en un jour ou deux et qui fait les manchettes. Les marchés baissiers se caractérisent par une chute des cours plus prolongée.

Quelle est la durée des cycles de marché?

Si nous pouvions répondre à cette question avec précision, nous serions très riches. Par cycle de marché complet, on entend souvent la période entre deux sommets. Autrement dit, un marché baissier suivi d’un marché haussier. Notons que les actions américaines se sont retrouvées en marché baissier pendant les années 2000 à 2009, approximativement.

Les investisseurs adoptent parfois des stratégies pour profiter des cycles de marché, l’idée étant d’acheter ou de vendre des actions juste avant le moment où ils prévoient que le cycle changera d’orientation. Mais ces stratégies ne sont pas sans risque. Comme nous l’avons mentionné, il n’y a pas moyen de savoir avec exactitude quand les cycles de marché changeront de cap. On sait pertinemment, par contre, que la tendance historique est à la hausse continue des cours. Les marchés boursiers dégringoleront, mais ils finiront par se rehisser à de nouveaux sommets. Par conséquent, une stratégie à long terme bien conçue peut jouer un rôle important en vous aidant à ne pas perdre de vue vos objectifs de placements.

 

Ces renseignements sont de nature générale et sont fournis à titre informatif seulement. Il est recommandé de consulter un conseiller juridique, comptable ou fiscal pour toute situation particulière.

Parlez à un expert

Vous ne vous sentez pas en confiance par rapport à votre situation financière? Vous pouvez parler avec un de nos conseillers en sécurité financière, qui travaillera avec vous pour établir un programme de sécurité financière adapté à vos besoins.

Communiquez avec un conseiller en sécurité financière