2018-10-16

Comment faire un testament

Un homme âgé et une femme plus jeune sont assis à une table et regardent un ordinateur portable. Un homme âgé et une femme plus jeune sont assis à une table et regardent un ordinateur portable.

Rédiger son testament fait partie des choses importantes qu’on a tendance à remettre à plus tard. Un sondage (en anglais) mené récemment par l’institut Angus Reid montre que 42 % des adultes québécois n’ont pas de testament. Le chiffre grimpe à 51 % à l’échelle du Canada.

Raisons invoquées : le coût, la confusion entourant les documents à fournir et, surtout, la réflexion que cela implique sur sa propre mort.

Pourquoi rédiger un testament?
Laisser un testament est un moyen de vous assurer que vos dernières volontés seront respectées et d’éviter des tracas à vos proches.

Le ministère de la Justice du Québec définit le testament comme un document juridique dans lequel vous pouvez prévoir, par exemple :
• Qui héritera de quel bien ou de quelle somme
• Qui prendra soin de vos enfants ou d’autres personnes à charge
• Comment seront célébrées vos funérailles.

Avoir un testament n’est pas obligatoire. Faute de connaître vos dernières volontés, la loi déterminera comment répartir votre succession. Des scénarios que nous n’avez pas envisagés pourraient alors se produire. Par exemple, si vous ne laissez pas de testament, votre ex-conjoint duquel vous n’êtes pas divorcé pourrait hériter d’une partie de vos biens au détriment de votre conjoint de fait.

Avant de vous lancer dans la rédaction de votre testament, faites l’inventaire de tous vos actifs – comme le montant de votre régime enregistré d’épargne-retraite (REER) ou de votre compte d’épargne libre d’impôt (CELI), et la somme accumulée dans le régime de retraite de votre employeur. Passez ensuite à vos passifs, ou dettes, comme votre prêt hypothécaire et votre marge de crédit.

Complétez cette liste avec les mots de passe et les renseignements relatifs à chaque compte, ces informations seront aussi utiles à votre liquidateur testamentaire.

Quel est le rôle du liquidateur testamentaire?
Une personne clé à désigner dans votre testament est le liquidateur, anciennement appelé exécuteur testamentaire. Cette personne de confiance aura la tâche d’assurer le bon déroulement de la liquidation de votre succession.

L’éventail des responsabilités du liquidateur est large : il peut aussi bien être appelé à gérer les questions financières de la succession qu’à rechercher des d’héritiers ou légataires. Si vous ne nommez pas de liquidateur, ce rôle reviendra à vos héritiers.

Si vous avez des enfants ou des personnes à charge, il est préférable de désigner une personne qui en sera responsable après votre décès. De cette décision extrêmement importante découlent les dispositions à prendre à propos, notamment, du financement des soins qu’exigeront vos enfants et de l’implication des membres de votre famille dans leur vie.

Si vous avez des produits d’assurance individuelle ou collective ou encore des produits de retraite ou d’épargne auprès d’un assureur pour lesquels vous avez désigné des bénéficiaires, il est recommandé de coordonner les désignations de bénéficiaires prévus aux contrats avec le dernier testament afin de vous assurer que vos dernières volontés seront respectées.

 

Les 3 types de testaments reconnus au Québec

Le testament olographe
Le testament olographe est écrit, daté et signé de votre main.

Avantages
• Simplicité
• Aucuns frais au moment de la rédaction

Inconvénients
• Vérification nécessaire auprès d’un notaire ou d’un tribunal à votre décès, ce qui entraîne des délais (un à deux mois) et des frais (200 $ à 1 000 $) pour vos héritiers
• Plus facile à contester qu’un testament notarié

Le testament notarié
Le testament notarié est reçu par un notaire, assisté d’un témoin, et doit porter mention de la date et du lieu où il est reçu.


Avantages
• Préparé, rédigé et conservé par un notaire
• Aucune vérification nécessaire après votre décès
• Difficile à contester

Inconvénient
• Frais de notaire variables selon la complexité de votre situation

Le testament devant témoins
Comme son nom l’indique, ce testament doit être signé devant 2 témoins. Un testament préparé par un avocat entre dans cette catégorie.

Avantage
• Aucuns frais au moment de la rédaction, sauf si vous avez recours à un avocat.

Inconvénients
• Frais d’avocat éventuels
• Vérification nécessaire auprès d’un notaire ou d’un tribunal à votre décès, donc des délais (un à deux mois) et des frais (200 $ à 1 000 $) pour vos héritiers
• Plus facile à contester qu’un testament notarié

Trousse testamentaire
Moyennant une cinquantaine de dollars, vous pouvez vous procurer, en ligne ou en magasin, une trousse testamentaire. Ce modèle de testament, présenté sous forme de formulaire à remplir, peut vous guider dans votre rédaction, mais ne couvrira peut-être pas tous les aspects de votre situation.

Comme le rappelle Carmela Guerriero, blogueuse spécialisée dans les questions de succession au journal Les affaires : « Un testament mal rédigé, c’est-à-dire un testament duquel le contenu ne peut pas être interprété clairement ou qui est lacunaire, engendre souvent des problèmes au sein de la famille survivante. »

Quand mettre son testament à jour?
Mettez à jour votre testament dès qu’un événement important survient dans votre vie : naissance, mariage, divorce, santé d’un enfant ou d’un proche nécessitant des soins adaptés, évolution de votre situation financière, inaptitude du liquidateur, etc.

Si vous souhaitez apporter des changements majeurs à votre testament, Educaloi recommande de révoquer votre testament et d’en rédiger un nouveau.

Rédiger son testament, c’est aussi prendre le recul nécessaire pour apprécier pleinement le présent.

Les renseignements fournis reposent sur les lois, règles et règlements actuels régissant les résidents canadiens. À notre connaissance, les renseignements fournis sont exacts au moment de leur publication. Les règles et les interprétations peuvent changer, ce qui peut compromettre l’exactitude de l’information. Les renseignements fournis sont de nature générale et ne devraient pas remplacer les conseils qu’il convient d’obtenir lorsqu’une situation spécifique est examinée. Pour des questions particulières, vous devriez consulter un juriste, un comptable, un fiscaliste ou tout autre conseiller professionnel approprié.

 


 

Parlez à un expert

Vous ne vous sentez pas en confiance par rapport à votre situation financière? Vous pouvez parler avec un de nos conseillers en sécurité financière, qui travaillera avec vous pour établir un programme de sécurité financière adapté à vos besoins.

Communiquez avec un conseiller en sécurité financière