2019-04-24

Mesures avantageuses pour acheter votre première maison

Young parents cuddle their young baby Young parents cuddle their young baby

Les prix de l’immobilier ont bondi. et acheter sa première propriété est de plus en plus difficile.

Le prix moyen d’une maison unifamiliale dans la région métropolitaine de Montréal a augmenté de 7 % entre 2017 et 2018Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, pour s’établir à 327 450 $ en décembre 2018. Le prix des plex a progressé de 8 %, pour atteindre les 525 000 $, et celui des copropriétés est en hausse de 3 %, pour un prix moyen de 272 863 $.

Les propriétaires qui souhaitent déménager ont un avantage puisqu’ils peuvent utiliser la valeur nette de leur propriété actuelle pour financer leur prochain achat immobilier.

Mais tout n’est pas sombre si vous souhaitez acquérir votre première propriété, certaines mesures peuvent vous aider à concrétiser votre objectif immobilier.

Utiliser ses REER sans payer d’impôt pour acheter une maison

Il est judicieux de commencer à investir dans ses REER jeune, notamment parce qu’ils peuvent constituer une source d’argent fort utile lorsque vient le temps d’acheter une maison.

Dans son budget de 2019, le gouvernement fédéral a proposé d’augmenter, dès septembre, le plafond des retraits pour permettre aux acheteurs d’une première maison de retirer jusqu’à 35 000 $ de leurs REER sans payer d’impôt. Vous achetez une maison avec une personne qui en est aussi à son premier achat? Sachez qu’elle pourra également retirer jusqu’à 35 000 $ de ses REER. Ainsi, votre partenaire et vous pourraient disposer de 70 000 $, selon les sommes que vous avez investies dans vos REER. Gardez toutefois en tête que vous devrez regarnir vos REER dans les quinze prochaines années pour éviter de payer de l’impôt sur les sommes retirées.

Crédits d’impôt pour l’achat d’une première habitation

Si vous avez acheté votre première habitation, vous pourriez bénéficier d’un nouveau crédit d’impôt non remboursable mis en place par QuébecOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre pour faciliter l’accès à la propriété. Ce crédit d’impôt provincial peut atteindre 750 $, comme son équivalent fédéral qui existe depuis plusieurs annéesOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre.

Vous pouvez demander ces deux crédits d’impôt en même temps pour un total de 1 376 $ (750 $ en crédit provincial + 626 $ en crédit fédéral, après abattement). De quoi couvrir en partie la « taxe de bienvenue ».

Remboursement de la « taxe de bienvenue »

L’achat d’une maison s’accompagne de l’obligation de payer les droits de mutation immobilièreOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, communément appelés « taxe de bienvenue ».

Par exemple, si vous achetez une maison à 327 450 $, soit le prix médian d’une unifamiliale à Montréal en 2018Ouvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, votre taxe sera de 3 412 $.

En Ontario, les droits de mutation sont remboursés aux premiers acheteurs par le gouvernement, jusqu’à concurrence de 4 000 $. Au Québec, quelques municipalités, comme MontréalOuvre un nouveau site dans une nouvelle fenêtre, Québec et Laval, ont mis en place des programmes de remboursement de la « taxe de bienvenue ».

Renseignez-vous auprès de votre municipalité pour savoir si vous êtes admissible.

Simulation de crise des prêts hypothécaires

En 2018, un nouveau test de simulation de crise est entré en vigueur au Canada. Ainsi, quiconque souhaite acheter une habitation doit satisfaire à de nouvelles conditions pour prouver qu’il est admissible à un prêt hypothécaire, et ce, même s’il verse une mise de fonds de 20 %.

Pour déterminer votre admissibilité à un prêt hypothécaire, le plus élevé des taux suivants sera utilisé : le taux de référence de cinq ans de la Banque du Canada ou le taux que vous offre votre prêteur, majoré de 2 %. Si votre prêteur vous propose un taux hypothécaire de 3,74 %, vous devrez dans les faits être admissible à un taux de 5,74 %.

Si vous avez récemment fait l’acquisition de votre première maison avant l’entrée en vigueur du test de simulation de crise, vous devrez tout de même vous y soumettre si vous changez de prêteur ou si vous comptez refinancer votre prêt hypothécaire.

Il est important que les acheteurs d’une première maison soient au fait de ces changements puisqu’ils pourraient avoir une incidence sur la durée du prêt hypothécaire choisie initialement, comme un prêt de cinq ou de dix ans. Plus la durée est longue, plus la valeur nette de votre maison sera élevée au moment du renouvellement, ce qui vous permettra d’être en meilleure posture pour réussir le test de simulation de crise si vous songez à changer de prêteur.

Ces renseignements sont de nature générale et sont fournis à titre informatif seulement. Ils ne visent pas à fournir des conseils d’ordre juridique ou fiscal. Dans le cas de situations particulières, vous devriez consulter le conseiller juridique, comptable ou fiscal approprié.

Parlez à un expert

Vous ne vous sentez pas en confiance par rapport à votre situation financière? Vous pouvez parler avec un de nos conseillers en sécurité financière, qui travaillera avec vous pour établir un programme de sécurité financière adapté à vos besoins.

Communiquez avec un conseiller en sécurité financière