2019-04-10

Planifier son congé de maternité, de paternité ou parental

Les jeunes parents câlinent leur jeune bébé Les jeunes parents câlinent leur jeune bébé

S’absenter du travail pendant un temps pour tisser des liens avec votre bébé et en prendre soin est très important. Avant de décider qui, de vous ou de votre conjoint, restera à la maison et pendant combien de temps, évaluez quelles conséquences les prestations de congé de maternité, de paternité et de congé parental pourraient avoir sur les finances de votre ménage.

Comprendre les différentes prestations offertes aux parents

Si vous résidez au Québec et que vous avez touché un revenu de travail en tant que salarié et/ou travailleur autonome, vous pourriez recevoir différentes prestations en vertu du Régime québécois d’assurance parentale (RQAP).

Les prestations de maternité 

  • Sont destinées à la mère biologique
  • Commencent au plus tôt 16 semaines avant la date prévue d’accouchement
  • Prennent fin au plus tard 18 semaines après l’accouchement
  • Sont versées pour une durée maximale de 18 semaines
  • Peuvent être suivies de prestations parentales

Les prestations de paternité

  • Sont destinées au père biologique
  • Commencent au plus tôt la semaine de la naissance
  • Prennent fin au plus tard 52 semaines après la naissance
  • Sont versées pendant une durée maximale de 5 semaines
  • Peuvent être suivies de prestations parentales

Les prestations parentales

  • Sont destinées aux deux parents biologiques
  • Peuvent être prises par l’un ou l’autre des parents ou réparties entre les deux
  • Commencent au plus tôt la semaine de la naissance
  • Prennent fin au plus tard 70 semaines après la naissance ou après que l’enfant soit confié à son parent
  • Sont versées pendant une durée maximale de 52 semaines

Les prestations d’adoption

  • Sont destinées aux parents adoptifs
  • Peuvent être prises par l’un ou l’autre des parents ou réparties entre les deux
  • Commencent la semaine où l’enfant est confié à son parent ou la semaine où le parent quitte le Québec pour chercher l’enfant
  • Prennent fin au plus tard 70 semaines après que l’enfant soit confié au parent
  • Sont versées pendant une durée maximale de 52 semaines

Pour déterminer si vous êtes admissible, évaluer le montant de vos prestations ou déposer votre demande, rendez-vous sur le site du RQAP.

Si vous résidez ailleurs qu’au Québec, le gouvernement du Canada met à votre disposition des informations pour vous aider à déterminer si vous êtes admissible aux prestations de maternité ou parentales de l’assurance-emploi du Canada.

Obtenir l’Allocation canadienne pour enfants

L’Allocation canadienne pour enfants (ACE) est un montant non imposable versé chaque mois aux familles admissibles pour les aider à subvenir aux besoins de leurs enfants de moins de 18 ans. L’ACE peut comprendre la prestation pour enfants handicapés et les programmes provinciaux et territoriaux connexes.

L’Agence du revenu du Canada (ARC) utilise les renseignements provenant de votre déclaration de revenus et de prestations pour calculer le montant des versements de l’ACE que vous recevrez. Pour recevoir l’ACE, vous devez remplir votre déclaration et l’envoyer à l’ARC chaque année, même si vous n’avez pas eu de revenu durant l’année. Si vous avez un époux ou un conjoint de fait, il doit également envoyer une déclaration à l’ARC chaque année.

Les prestations sont versées sur une période de 12 mois à partir du mois de juillet jusqu’au mois de juin de l’année suivante. Les versements de vos prestations seront recalculés en juillet de chaque année en tenant compte des renseignements que vous et votre époux ou conjoint de fait (le cas échéant) avez produit dans votre déclaration de revenus et de prestations de l’année précédente. Vous pouvez utiliser ce calculateur pour déterminer les prestations que vous pourriez recevoir.

Dresser un budget tenant compte de l’arrivée du bébé

Maintenant que vous savez comment déterminer quel revenu vous toucherez, l’étape suivante consiste à établir le budget de votre famille ou à rééquilibrer le budget existant.

Pour accueillir votre nouveau-né, vous aurez beaucoup d’articles à acheter, du lit de bébé au siège d’auto, en passant par les vêtements et les jouets. Mais vous pouvez économiser en achetant des articles de seconde main, ou en les récupérant auprès de la famille ou d’amis. Beaucoup d’articles de bébé ne sont pas essentiels. Parlez à d’autres parents de jeunes enfants, puis faites une liste des articles dont vous avez vraiment besoin.

Si vous êtes à l’étape de la planification de l’arrivée de votre enfant, il est également recommandé de mettre de côté une part de votre épargne pour les dépenses propres au bébé, comme les couches, les vêtements, la poussette, les biberons, etc.

Certaines dépenses appelées à diminuer

Ne plus aller au bureau rime avec économies : fini les cafés et les dîners préparés achetés près du bureau, le laissez-passer de transport en commun, les achats de vêtements pour le travail et les frais de garderie (puisqu’au moins un parent sera à la maison). En passant plus de temps chez vous, vous aurez moins tendance à aller au restaurant ou à commander des repas.

Protéger votre famille

Devenir parent, c’est aussi avoir de nouvelles responsabilités et des priorités différentes. Souscrire une assurance vie, une assurance maladies graves et/ou une assurance invalidité vous aidera à protéger le bien-être financier de votre petite famille si votre situation changeait brutalement. Rédigez un common-faire-testament s’inscrit dans la même lignée.

Et pourquoi ne pas prendre un cours de premiers soins pour bien réagir en cas d’urgences ou de problèmes médicaux de votre enfant?

Et même si tout cela peut sembler loin, vous devriez envisager d’ouvrir un régime enregistré d’épargne-études (REEE) à l’intention de votre enfant, pour commencer à épargner en vue de ses études postsecondaires.

Pour plus d’information et de conseils

Jetez un coup d’œil sur l’article Se préparer financièrement à avoir des enfants.

Parlez à un expert

Vous ne vous sentez pas en confiance par rapport à votre situation financière? Vous pouvez parler avec un de nos conseillers en sécurité financière, qui travaillera avec vous pour établir un programme de sécurité financière adapté à vos besoins.

Communiquez avec un conseiller en sécurité financière