2018-05-01

Des solutions pour tous les âges

Au cours de leur vie, les Canadiens font face à des défis qui changent selon leur âge et leur situation.

Par exemple, après avoir décroché leur diplôme d’études postsecondaires, beaucoup de jeunes adultes doivent mettre de côté leurs objectifs de vie le temps de rembourser leur dette d’études. Pour les familles ayant des enfants en bas âge, il peut être difficile d’accorder une place à la santé et au bien-être dans un horaire chargé. Pour les Canadiens à l’aube de la retraite, la question de savoir s'ils pourront arrêter de travailler tout en maintenant un niveau de vie confortable est souvent prioritaire.

Selon Jeff Macoun, vice-président exécutif, Client collectif, ces besoins comptent beaucoup pour la Great-West, qui fournit des garanties et des services de retraite collectifs. « Pour nous, il s’agit essentiellement d’accompagner nos clients dans les hauts et les bas de la vie, et de leur venir en aide au moyen de services personnalisés et intuitifs, conçus en fonction de leurs besoins. »

Soucieuse d’être bien plus qu’une simple compagnie d’assurance-vie, la Great-West veut former un partenariat avec les Canadiens pour qu’ils puissent surmonter leurs difficultés et réaliser leur plein potentiel à toutes les étapes de leur vie, explique M. Macoun.

« Nous voulons aider les Canadiens à améliorer leur mieux-être financier, physique et mental. Pour cela, il faut bien comprendre leurs besoins, puis y répondre grâce à de nouveaux services ou à l’amélioration des services qu’ils utilisent déjà, déclare-t-il. Nous voulons jouer un rôle positif dans la vie de nos clients en les outillant pour réduire leur stress, adopter de bonnes habitudes d’épargne ou s’occuper de leur santé de manière proactive. »

Intégrer le marché du travail 

La Great-West a mis à l’essai un programme de retraite et d’épargne facultatif à l’intention des nouveaux diplômés, le tout premier en son genre au Canada, souligne M. Macoun. « Les statistiques nous indiquent que les diplômés canadiens font leur entrée sur le marché du travail avec une dette d’études moyenne de 27 000 $, qu’ils mettent environ dix ans à rembourser. Un tel fardeau peut considérablement retarder les plans visant à acheter une première maison, fonder une famille ou épargner pour la retraite. »

Aux termes du programme pilote, les participants remboursent leurs prêts étudiants fédéraux, provinciaux ou territoriaux et reçoivent une cotisation patronale de contrepartie correspondant à leur paiement, cotisation qui est versée à leur régime de retraite et d’épargne collectif. « À notre avis, les diplômés qui intègrent le marché du travail ne devraient pas avoir à choisir entre épargner pour l’avenir et rembourser une dette d’études, explique-t-il. Ce programme leur permet de faire les deux. »

Élever une famille

Selon M. Macoun, une autre solution que propose la Great West vise à rendre les soins de santé plus accessibles pour les familles canadiennes occupées. « Nous mettons à l’essai un nouveau service de soins de santé qui permet de connecter virtuellement les clients à une équipe de médecins de famille, d’infirmières et d’autres professionnels du domaine de la santé au moyen d’une application sécurisée, explique-t-il. Les familles canadiennes passent un nombre incalculable d’heures à attendre une consultation avec des professionnels de la santé pour des problèmes médicaux non urgents, les obligeant ainsi à s’absenter de leur travail ou de leur foyer. »

La Great-West s’associe avec le fournisseur de technologies de soins de santé Dialogue pour offrir ce service virtuel aux Canadiens. « Grâce à la messagerie texte et au clavardage vidéo sécurisés, les Canadiens peuvent consulter une équipe de professionnels de la santé en mesure d’établir certains diagnostics, de donner des conseils médicaux, de les diriger vers un spécialiste ou de rédiger une ordonnance, assure-t-il. Ce service est accessible à partir de n’importe où, sept jours sur sept. Très pratique, il permet une approche proactive de la santé. »

Planifier la retraite 

La Great-West a également lancé GPS Great-West, un outil en ligne pour la préparation à la retraite. « Comme les Canadiens souhaitent une planification de la retraite à la fois simple et intuitive, nous avons mis au point GPS Great-West, une expérience de planification de la retraite en ligne qui regroupe tous vos renseignements financiers en un seul endroit, vous donnant ainsi une vue d’ensemble de votre situation, dit M. Macoun. GPS Great-West analyse votre portrait financier en quelques minutes et formule des recommandations personnalisées en matière d’épargne afin que vous puissiez avoir la retraite à laquelle vous aspirez. »

Les clients peuvent appliquer les recommandations immédiatement, puis recevoir des conseils sur les placements ou un encadrement professionnel qui les aidera à atteindre leurs objectifs, ajoute M. Macoun.

Offert depuis plus d’un an et demi, GPS Great-West influe déjà sur la manière dont certains participants de régime épargnent pour l’avenir. En effet, les clients participants qui ont tenu compte des recommandations de GPS Great-West ont vu une hausse moyenne de 2 500 $ de leur épargne annuelle. « Je crois que cela illustre bien l’importance des recommandations personnalisées. Nous voyons beaucoup de clients qui passent à l’action pour vivre la retraite souhaitée », affirme M. Macoun.

« Ces trois initiatives ont toutes été bien accueillies, car elles répondent à un réel besoin au sein du marché, dit-il. Les employeurs sont à l’affût de moyens novateurs de se démarquer dans un marché d’embauche concurrentiel. Ultimement, ils souhaitent que leurs employés soient en bonne santé, heureux et prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes au travail. La Great-West peut les aider. »

Mise en garde : Cet article fait partie d’une série d’articles sur la vie, la santé et la sécurité financière produite par Randall Anthony Communications. Il a d’abord paru dans sa version originale anglaise dans l’édition du 30 avril du journal The Globe and Mail, sans la participation de son équipe éditoriale.