2017-10-10

Sondage Ipsos - Les enfants du millénaire sont les plus susceptibles d’avoir été touchés par la dépression

Les travailleurs de la nouvelle génération sont plus enclins à signaler les cas d’intimidation et de discrimination causés par la  maladie mentale

Winnipeg, MB, le 10 octobre 2017... Un récent sondage Ipsos révèle qu’un employé sur deux issu de la nouvelle génération dans les milieux de travail du Canada affirme avoir déjà fait une dépression. En effet, cinquante pour cent des travailleurs de la génération Y (qui se situent dans la tranche d’âge de 18 à 34 ans) déclarent avoir souffert de dépression, comparativement à 39 % chez les travailleurs de la génération X (de 35 à 54 ans) et à 29 % chez les boomers (âgés de 55 ans et plus).

Parmi les autres révélations importantes du sondage, on constate que les travailleurs de la génération Y ont davantage tendance que les autres groupes d’âge à :

  • penser qu’ils sont actuellement atteints d’une maladie mentale (21 %, par rapport à 14 % et à 9 %)
  • se sentir la plupart du temps nerveux, anxieux ou irritables (21 % par rapport à 11 % et à 7 %)
  • être incapable de maîtriser leurs inquiétudes la plupart du temps (20 % par rapport à 11 % et à 7 %)
  • trouver difficile de composer avec ces émotions (17 % par rapport à 11 % et à 9 %).

« Ces tendances parmi les tranches d’âge plus jeunes peuvent paraître déconcertantes », admet Mary Ann Baynton, directrice générale des programmes du Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West. « Toutefois, ces résultats peuvent indiquer en partie que les jeunes travailleurs sont plus sensibilisés à la santé mentale et moins enclins à garder le silence par crainte de se faire ostraciser, ce que nous avons vu lors d’autres recherches. »

Le sondage Ipsos de 2016 a été commandé par le Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West (le centre) - qui célèbre cette année son dixième anniversaire - pour contribuer à définir les besoins en matière de santé mentale dans le milieu de travail et à y répondre.

Le sondage a démontré que les enfants du millénaire sont également moins réfractaires que les personnes des autres tranches d’âge à l’idée de signaler :

  • les cas d’intimidation ou de harcèlement dont ils sont victimes au travail (13 % par rapport à 9 % et à 8 %)
  • les cas de discrimination dont ils sont victimes au travail (11 % par rapport à 8 % et à 7 %)
  • les iniquités dont ils sont victimes au travail en raison d’une maladie mentale (15 % par rapport à 12 % et à 12 %).

Mme Baynton explique que le fait que la nouvelle génération d’employés rapporte des niveaux élevés de stress psychologique devrait alerter les hauts dirigeants qui se préoccupent de la fidélisation et de la productivité des employés. Discuter avec ces employés pour connaître ce qui les incite à donner le meilleur d’eux-mêmes au travail peut être un bon point de départ pour éliminer les obstacles à l’atteinte de leur plein potentiel et contribuer à leur bien-être.

Renseignements sur le Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West

Mis sur pied en 2007, le Centre pour la santé mentale en milieu de travail de la Great-West est une importante source d’idées, de ressources et d’outils pratiques conçus dans l’optique de faciliter les activités de prévention, d’intervention et de gestion relativement aux problèmes de santé mentale en milieu de travail. En 2017, celui-ci célèbre dix années de travail visant à aider les employeurs à prendre des mesures concrètes pour favoriser la mise en place d’un milieu de travail psychologiquement sain et sécuritaire et gérer les problèmes de santé mentale des employés.

Le Canada est reconnu dans le monde entier comme un chef de file international en ce qui a trait à la santé mentale en milieu de travail. De nombreuses personnes et organisations ont contribué à cette notoriété, et le centre a eu le privilège de jouer un rôle dans beaucoup de leurs initiatives importantes.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur le centre, veuillez visiter son site Web à l’adresse strategiesdesantementale.com.

Si vous avez d’autres questions, veuillez communiquer avec :

Tim Oracheski
Directeur général, Relations avec les médias et le public
Téléphone : 204 946‑8961

Trouvez le centre sur Twitter, LinkedIn, Instagram et YouTube.